Les actualités

Sludge treatment facility hong kong

C'est une usine exemplaire que Veolia Environnement  a construit à Hongkong : le plus gros incinérateur au monde de boues issues des onze stations d'épuration des eaux usées de la ville. Les équipements locaux étant un peu vieillissants, le gouvernement a décidé de se doter d'une usine moderne et design, qui collectera et incinérera chaque jour près de 2 000 tonnes de boues.

L'autre défi est de répondre au vœu des autorités d'édifier une belle usine, qui n'émet ni fumée ni odeur.

La véritable originalité du projet vient du souhait des autorités de faire de cette usine une vitrine accessible au public, alors que ce type de bâtiment est habituellement dissimulé. Ce sera donc le premier incinérateur de boues, au monde, à se doter d'un centre d'éducation, d'un jardin paysager, d'une plateforme d'observation, de spas et de cafés…

Veolia a, pour cela, fait appel au Cabinet Vasconi Architectes, qui a imaginé un bâtiment en forme de vague, car l'usine sera implantée sur un terrain conquis sur la mer. Il en coûtera 414 millions d'euros au gouvernement de Hongkong, puis 20 millions à 25 millions d'euros par an pour l'exploitation, par Veolia, durant quinze ans.

La chaleur dégagée par l'incinération des boues sera, en outre, transformée en électricité, revendue au réseau, et procurera une recette annuelle complémentaire.

Voir le projet

Retour aux actualités

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l’utilisation des cookies. ok En savoir plus